maintenant


maintenant

maintenant [ mɛ̃t(ə)nɑ̃ ] adv.
• v. 1170 « aussitôt »; du p. prés. de maintenir
1(XIIIe) Dans le temps actuel, au moment présent. actuellement, aujourd'hui, présentement (cf. En ce moment, à présent). Autrefois et maintenant. Et maintenant ? C'est maintenant ou jamais. Moi, ici, maintenant (cf. Ego hic et nunc). déictique. « Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles » (Valéry). Cela fait maintenant deux ans qu'il est parti. (Avec un passé, dans un récit) « Son pouls était presque insensible maintenant » (Flaubert). Ellipt À partir de maintenant (avec un futur). « C'est maintenant que nous allons être heureux » (Molière).
(Précédé d'une prép.) Dès maintenant : tout de suite. À partir de maintenant. désormais, dorénavant (cf. D'ores et déjà). Jusqu'à maintenant. « La corruption des mœurs de maintenant ! » (Molière).
Loc. conj. MAINTENANT QUE (et l'indic.) :à présent que, en ce moment où. « Maintenant que je suis sous les branches des arbres Et que je puis songer à la beauté des cieux » (Hugo). « Maintenant qu'elle avait payé, elle lui dirait tout » (Maupassant).
2(En tête de phrase, marque une pause où l'esprit, dépassant ce qui vient d'être dit, considère une possibilité nouvelle; cf. Ceci dit) Maintenant, ce que je vous en dis... c'est votre affaire. « On sait qu'un homme et une femme se voient beaucoup. Maintenant sont-ils amants ? » (Maurois).
⊗ CONTR. Autrefois.

maintenant adverbe (participe présent de maintenir) Indique : le moment présent : Fais-le maintenant, après ce sera trop tard. l'époque actuelle : Les jeunes de maintenant. le point de départ actuel ; à partir du moment présent, désormais : Il sera maintenant plus prudent. une durée, le temps écoulé jusqu'au moment présent : Il y a maintenant deux ans qu'ils sont partis. une considération nouvelle après une affirmation : Voilà mon avis, maintenant vous en ferez ce que vous voudrez. Maintenant que, à présent que, dès lors que : Maintenant que tu es guéri, tu peux m'accompagner.maintenant (citations) adverbe (participe présent de maintenir) Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 Les anciens, Monsieur, sont les anciens, et nous sommes les gens de maintenant. Le Malade imaginaire, II, 6, Angélique maintenant (difficultés) adverbe (participe présent de maintenir) Emploi Maintenant (= à présent) peut s'employer dans un récit au passé : « Le lion demeurait immobile. Mais ses yeux, maintenant, ne me quittaient plus »(J. Kessel). ● maintenant (synonymes) adverbe (participe présent de maintenir) le moment présent
Synonymes :
- présentement
Contraires :
- plus tard
l'époque actuelle
Synonymes :
Contraires :
- naguère
le point de départ actuel ; à partir du moment présent...
Synonymes :
- désormais

maintenant
adv.
d1./d à présent, au temps où nous sommes. Partons maintenant.
|| Loc. conj. Maintenant que: à présent que. Maintenant qu'il est en vacances, il se repose.
d2./d (+ futur) Désormais. Maintenant ils seront heureux.
d3./d (En tête de proposition.) Cela dit, de toute manière. Je te dis mon avis, maintenant tu en feras à ta guise.

⇒MAINTENANT, adv.
I. — [Désigne le prés. du locuteur, c.-à-d. le moment où l'on dit «maintenant». Fonctionne ainsi en oppos. avec alors, qui introduit un ordre temporel différent de celui du locuteur. Peut être transposé dans le passé] Synon. à présent.
A. — À l'instant, au moment où l'on dit «maintenant».
1. [Le prés. est le prés. effectif du locuteur]
a) [Avec les temps du prés. (prés. de l'ind., passé composé de l'accompli, prés. du subj.)] Vous voici arbre mugissant au vent et racontant à la nature des mélodies végétales. Maintenant vous planez dans l'azur du ciel immensément agrandi. Toute douleur a disparu. Vous ne luttez plus, vous êtes emporté, vous n'êtes plus votre maître et vous ne vous en affligez pas. Tout à l'heure l'idée du temps disparaîtra complétement (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 339). Ce type qui mange à la table ronde, près de la porte, je le reconnais maintenant: il descend souvent à l'hôtel Printania, c'est un voyageur de commerce (SARTRE, Nausée, 1938, p.135):
1. De la fenêtre de ma chambre je contemple le proche rideau de grands arbres. Il vient de pleuvoir et, maintenant, le soleil qui se couche derrière le bois, touchant de ses derniers rayons les branches encore ruisselantes, accroche des diamants à l'extrémité des ramures.
GIDE, Journal, 1938, p. 1321.
[P. oppos. explicite à un état ant.] Deux jours et deux nuits le vent a soufflé. Il était chargé de nuages; maintenant il pleut (GIONO, Colline, 1929, p. 36).
En partic. [Avec une idée de rupture]
♦[Entraînant un effet d'insistance] Vous me croyez maintenant? Vous savez que je ne mens pas? (MAURIAC, Asmodée, 1938, III, 6, p. 111).
♦[Soulignant une réaction affective (étonnement, réprobation p. ex.)] Blanche Frontenac s'était levée: — Il insulte son oncle, maintenant! Sors d'ici. Que je ne te revoie plus! (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p. 118). Tout cela est peut-être exagéré. — Tu défends Camille, maintenant? — Mais non, mais il faut voir (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1937, p. 123). Non, mais, dis, tu me prends pour ta femme de chambre, maintenant? (AYMÉ, Cléramb., 1950, III, 1, p. 133):
2. Le chien, sans doute, les comprit. Il s'efforçait de le caresser, lui collait ses pattes sur les épaules, les éraflait avec ses ongles. — «Allons! maintenant! voilà qu'il a emporté ma culotte!»
FLAUB., Bouvard, t. 1, 1880, p. 67.
Elliptiquement. Et maintenant? En retrouvant le vaste appartement silencieux, au fond duquel deux religieuses veillaient une bière, et où il ne restait plus rien de l'espérance qu'elle y avait laissée une demi-heure plus tôt, elle eut un (...) serrement de coeur (MARTIN DU G., Thib., Mort père, 1929, p. 1353).
[Marque, dans le fil d'une démonstration, d'un exposé, d'une méditation, le moment où l'on parle] Vous ne me reconnaissez pas! (...) c'est moi!... Chez Mme Lenormand!... Où nous avons tant ri!... Vous y êtes maintenant? (JOUY, Hermite, t. 2, 1812, p. 89). Maintenant passons à des choses moins aléatoires. Montfort est une ville, ou plutôt... oui, je dis bien, une ville, — pleine de boue et de calme (VILLIERS DE L'I.-A., Corresp., 1859, p. 36).
Plus rarement. [P. oppos. explicite à un état futur] Demain, je trouverai que c'est une bonne chose que d'en avoir fini. Maintenant, je ne sens que ma fatigue (CAMUS, Malentendu, 1944, III, 1, p. 163).
Maintenant ou jamais. — Moi, tu parles, si j'en ai profité! qu'il ajoutait. Robinson, que je me suis dit! C'est mon nom Robinson!... Robinson Léon! — C'est maintenant ou jamais qu'il faut que tu les mettes, que je me suis dit!... (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 54).
Dès maintenant. Qui ne voit posée dès maintenant la sourde analogie qui va régner d'un bout à l'autre de ce livre? Suivons la pensée de M. Ferrero et appliquons son analyse au monde moderne (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 206).
En emploi subst. Comme tout part du «maintenant» et de l'«ici» du sujet pensant (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 300).
b) [Avec les temps du fut. (fut. de l'ind., fut. périphrastique, prés. au sens du fut. ). S'applique à un fait ou un état fut. dont on a, au moment où l'on parle, la certitude (alors qu'on ne l'avait pas précédemment)]
) Dans un avenir plus ou moins proche. Maintenant [que la bataille est commencée], nous allons bientôt avoir des chevaux à revendre (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 36). Je suis encore ici pour douze jours, après quoi je m'en retourne dans la Capitale avec mon livre achevé. Mais je ne sais encore si je le ferai paraître maintenant et si je n'attendrai pas le mois d'octobre, à cause des Misérables d'Hugo (FLAUB., Corresp., 1862, p. 281). Allons, ma vieille [Le Grand Meaulnes à sa jument]! Allons! Maintenant nous n'irons pas plus loin (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 61). Sois tranquille, Gregory, je ne partirai pas maintenant. Allan et moi nous avons quelque chose à nous dire (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 43):
3. Ma langue, je la tiens quand je veux. Mais je voulais vous le dire pour que, ensuite, vous n'alliez pas nous faire des scènes en disant qu'on vous l'avait caché. Et maintenant, j'irai plus loin. Comme il s'agit d'une affaire très grave, je vais être franche jusqu'au bout.
PAGNOL, Fanny, 1932, I, 2e tabl., 4, p. 81.
Dans + indication de durée + maintenant. Dans moins d'une demi-heure maintenant, je serai à mon emplacement dans la bataille de Verdun (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 146).
) À partir du moment présent. Synon. désormais, dorénavant. Bah! Je suis solide! Qu'est-ce que ça fait? La République est proclamée! On sera heureux maintenant! (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 116). Alors, je sens bien que, maintenant, je ne peux vivre que dans le remords ou le regret (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 51). Cette masse — ou ce disque — cellulaire aura maintenant à subir toutes sortes de transformations pour produire l'embryon (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 35):
4. Si j'étais parti seul, j'aurais peut-être pu en revenir. Maintenant je serai mort dans trois mois.
MONTHERL., Exil, 1929, I, 3, p. 37.
5. J'ai eu un camarade qui travaillait dans votre boîte. Il ne touchait que dix-huit marks par mois. — Oui, mais... c'était au début. Maintenant vous gagnerez bien davantage.
AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 282.
En partic. [Avec des verbes signifiant une attente, un espoir] Lafont: Je m'attends à tout maintenant. Clotilde: C'est toujours le plus sage, on n'a pas de déceptions de cette manière (BECQUE, Parisienne, 1885, II, 5, p. 293):
6. [Des ouvriers] m'ont appris que la commande datait de douze jours seulement. Espérons maintenant que ce travail sera terminé avant six mois. Espérons aussi que je pourrai garder ma patience...
BLOY, Journal, 1892, p. 25.
En tournure ell.:
7. — Maintenant, mes amis, dit-il [Le Capitaine], à la grâce de Dieu et chacun pour soi! La batterie se dispersa en s'enfonçant sous les hauts sapins, et notre matériel demeura intact au bord de la route, à la disposition des Allemands...
AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946 p. 27.
c) [Avec des indications temporelles privilégiant le passé]
Jusqu'à maintenant. Jusqu'à maintenant, tout ce que j'ai voulu énergiquement, je l'ai fait. Pourquoi ne réussirais-je pas cette fois encore?... (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 790).
Il y a maintenant, voici maintenant tant de temps; ça fait maintenant... Il avait assisté, voici dix-huit ans maintenant, à un autre drame (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, En mer, 1883, p. 94). Elle se languit. C'est ça qui la rend malade. Cela fait maintenant six semaines que vous êtes à Cannes: elle ne peut pas s'y faire (MONTHERL., Fils personne, 1943, II, 1, p. 292).
2. [Par transposition dans le passé]
a) [Correspond à supra 1 a] Mais il jugeait que maintenant il avait conquis le droit, après ce nouvel essai, de retourner dans son ermitage suisse (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1494). Il avait quitté la fenêtre et maintenant il allait et venait dans son vaste cabinet (BILLY, Introïbo, 1939, p. 122). Le silence était maintenant à nouveau total, Juliette attendit encore un bon moment, puis se précipita en bas (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 39).
[Avec l'imp. «présent dans le passé», le plus-que-parfait de l'accompli]:
8. ... c'était, depuis le crépuscule, un long acheminement, un ruissellement d'ombres silencieuses, filant isolées, s'en allant par groupes, vers les futaies violâtres de la forêt. Chaque coron se vidait, les femmes et les enfants eux-mêmes partaient comme pour une promenade, sous le grand ciel clair. Maintenant les chemins devenaient obscurs, on ne distinguait plus cette foule en marche...
ZOLA, Germinal, 1885, p. 1375.
En tournure ell. — C'est-i vous, Phémie! reprit-elle sans conviction, d'une voix maintenant tout à fait tremblante (BERNANOS, Crime, 1935, p. 727).
Rare. [Avec le passé simple] Et il sentit maintenant - et la pleine conscience lui sembla battre son front comme l'aile même de la folie - qu'il l'avait lui-même amenée [Heide] à Albert pour la plonger au sein de leur vie double (GRACQ, Argol, 1938, p. 67):
9. Le pauvre enfant était bien mort, mais ma mère se plut à lui faire elle-même une dernière toilette. On avait profité de son premier abattement pour l'en empêcher. Maintenant, exaltée et comme ranimée par ses larmes, elle frotta de parfums ce petit cadavre, elle l'enveloppa de son plus beau linge et le replaça dans son berceau pour se donner la douloureuse illusion de le regarder dormir encore.
SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 226.
b) [Correspond à supra 1 b, avec un temps grammatical marquant le futur par rapport à un passé] L'on allait donner maintenant un acte de la Valkyrie (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 16). Jusque-là, il avait bien eu des prétextes; mais rien ne le retenait maintenant (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1014). Je savais que maintenant elle ne parlerait pas. Le pire pour elle était passé (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 170).
[Avec le fut. «des historiens»]:
10. Mon collègue Montholon, qui était chargé du classement des archives de la chancellerie, ferma son carton vert intitulé: «conflit austro-serbe» et en ouvrit un tout neuf: «guerre européenne». Durant quatre années, maintenant, Londres va prendre en mains les destinées du pays, se raidir, se tendre jusqu'à craquer...
MORAND, Londres, 1933, p. 59.
B. — Au temps, à l'époque où vit le locuteur. Synon. aujourd'hui.
1. [Le prés. est le prés. du locuteur] Maintenant encore les jeunes villageois font des chansons satiriques (MICHELET, Journal, 1830, p. 75).
[P. oppos. explicite avec une période ant.] La vie d'un homme était [au XVIe s.] une suite de hasards. Maintenant la civilisation a chassé le hasard, plus d'imprévu (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 327). Autrefois ils travaillaient, maintenant ils dorment, ou ils promènent madame (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 53):
11. L'antithèse entre la vieille Angleterre agricole et la jeune Angleterre industrielle, entre le froment et le mâchefer, Chateaubriand l'a marquée dans une belle page des Mémoires: «J'ai vu l'Angleterre dans ses anciennes moeurs... aujourd'hui ses vallées sont obscurcies par les fumées des forges et des usines; ses chemins sont changés en ornières de fer.» Les grands puits de charbon, creusés alors dans la campagne verte, ont avalé les paysans anglais par millions; maintenant, ils les rejettent et ces chômeurs errent inutiles...
MORAND, Londres, 1933 p. 43.
En tournure ell.:
12. À te voir encore si peu avenant! si peu gracieux! si borné envers et contre tout! si rébarbatif toujours! si mal commode avec le monde! comment veux-tu arriver? Surtout maintenant dans le commerce? Avec la si grande concurrence! t'es pas seul à chercher une place!
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 345.
2. [P. transposition dans le passé]:
13. On disait qu'elle avait quitté sa famille pour suivre un Italien. L'homme était mort depuis deux ans, et elle travaillait maintenant pour les grands magasins.
CHARDONNE, Épithal., 1921, p. 296.
3. De maintenant. Je demande si le philosophe de maintenant vit comme un homme vivant ou comme un ver (NIZAN, Chiens garde, 1932, p. 90). Les lèvres de quatorze ans, sans être dédaigneuses, avaient une tranquillité superbe. Celles de maintenant ont molli, ont intimement cédé (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 34).
C.Maintenant que, loc. conj. [Marque que la réalisation du procès de la princ. est conditionnée par le procès de la sub.] Le groupe des badauds avait un peu grossi. Maintenant que la nuit tombait, et que la lumière venait de l'intérieur, ils prenaient pour les peintres un aspect encore plus étrange (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 195). Maintenant que tu as fait ton magot, - dit-il, - tu peux me quitter... Mais tu es tellement idiote que tu perdras tout... (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933, p. 91). Georges! tu ne vas pas te mettre à croire cette infamie, maintenant qu'elle t'arrange (COCTEAU, Parents, 1938, III, 1, p.271):
14. Elle [Hyacinthe] n'était plus qu'une femme se dévêtant comme une autre, chez un homme (...). Et puis, à quoi bon cela? Maintenant qu'elle se livrait, il ne la désirait plus! La désillusion lui vint avant même qu'il ne fût assouvi et non plus après comme de coutume.
HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 43.
[Au sens strictement temporel] Rare. Maintenant que je vais fermer l'histoire de ma vie à cette page, c'est-à-dire plus de sept ans après en avoir tracé la première page, je suis encore sous le coup d'une épouvantable douleur personnelle (SAND, Hist. vie, t.4, 1855, p. 485).
Rare (avec le fut.). S'il a «peut-être» pour moi «une certaine amitié», j'espère qu'il ne se lassera pas de moi après huit jours, maintenant que nous serons devenus plus sérieux (MONTHERL., Ville dont prince, 1951, I, 3, p. 871).
II. — [Suggère la pertinence de l'énoncé qui le comporte au point du discours où on en est parvenu; est obligatoirement en tête d'énoncé] Synon. ceci dit.
A. — 1. [Ce qui est dit est présenté comme apportant un surplus d'information ou bien comme posant une question ou formulant un souhait que ce qui précède ne laissait pas prévoir]
[Assertion ou interrogation rhétorique]:
15. Tel mot ressemble à une griffe, tel autre à un œil éteint et sanglant; telle phrase semble remuer comme une pince de crabe. Tout cela vit de cette vitalité hideuse des choses qui se sont organisées dans la désorganisation. Maintenant, depuis quand l'horreur exclut-elle l'étude? Depuis quand la maladie chasse-t-elle le médecin?
HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 188.
[Interrogation] Toute la reconstruction de la société autour de la reine, il me l'a empruntée, et dans son volume entier, il n'y a de neuf que la description de son appartement, dont il est à la fois le conservateur et le concierge. Maintenant est-il pour ou contre elle? On n'en sait rien (GONCOURT, Journal, 1892, p. 197).
[Injonction] J'ai le cancer. Oui, je l'ai... et maintenant, gardez cela pour vous, et merci (GONCOURT, Journal, 1883, p. 220).
2. En partic.
[Marque la pertinence du dire dans telle ou telle hypothèse] Voici d'ailleurs la liste des pharmaciens encore ouverts, et des spécialités qu'on peut y trouver (...). Maintenant, si Mme Lointier demande de l'Uronyl, qu'elle exige la mention du docteur Leprêtre, car il y a des contrefaçons (MONTHERL., Exil, 1929, I, 1, p. 22).
[Marque la pertinence du dire en relation avec une proposition concessive, notamment alternative] Il ne peut pas y avoir un phénomène physiologique sans un élément anatomique normal; il ne peut pas y avoir un phénomène pathologique sans un élément anatomique anormal. Maintenant, que la lésion du tissu soit visible ou non, il faut l'admettre (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 167).
[En corrélation avec une hypothétique et une concessive]:
16. Et au moment de m'en aller, comme elle me dit qu'elle gardera le secret de ma visite, je lui dis: «Vous savez, Princesse, dans ce moment-ci, Popelin sait que je suis chez vous... Maintenant, qu'il le sache ou qu'il ne le sache pas, s'il m'interroge, je lui dirai que je vous ai vue».
GONCOURT, Journal, 1890, p. 1124.
B. — [Le locuteur, prenant du champ par rapport à ce qu'il vient d'énoncer, envisage une implication possible mais non vérifiée, ou qui du moins peut être mise en doute, ou admet une objection ou un autre point de vue concevables] Ce que j'aime en eux (...), c'est un certain type beau et moral que je m'en forme; c'est mon idéal que j'aime en eux. Maintenant sont-ils conformes à ce type? C'est ce qui m'importe assez peu (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 385). Il gagnait bien, oui, par rapport à un cantonnier. Maintenant, par rapport à un banquier... (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 72):
17. Qu'est-ce qu'il avait pu lui faire pour la tomber la jolie?... C'était sûrement pas la richesse... c'était une erreur alors?... Maintenant aussi faut se rendre compte, les femmes c'est toujours pressé. Ça pousse sur n'importe quoi... N'importe quelle ordure leur est bonne... c'est tout à fait comme les fleurs... aux plus belles le plus puant fumier!... La saison dure pas si longtemps!
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 278.
En partic. [Le locuteur cherche à prévenir une interprétation envisageable mais qui s'éloigne de ce qu'il veut dire] Eh bien! Grange, qu'est-ce que je fais aujourd'hui? Est-ce que je continue à épierrer le champ aux Sardières? Ou si je vais à Sagne-Rouge semer l'avoine? Il s'en ferait temps... Maintenant, moi je dis ça... ici ou là ça m'est égal, vous n'avez qu'à dire, mais dites-le (POURRAT, Gaspard, 1922, p. 129).
[Le dire est seulement suggéré] Je suis encore le monsieur qui doit donner l'autorisation pour que son fils se fasse assassiner. Eh bien! Non, je ne la donne pas. Maintenant, si tu veux te mettre de la Résistance en cachette de nous... (MONTHERL., Demain, 1949, I, 2, p. 714).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1135 de maintenant «aussitôt» (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 2619); ca 1165 sempres maintenant «id.» (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 22345 ds T.-L.); 1165-70 maintenant «aussitôt, dans un moment» (CHR. DE TROYES, Erec et Enide, éd. M. Roques, 260); b) 1176-81 maintenant que «aussitôt que» (ID., Chevalier Lion, éd. M. Roques, 815); 2. a) ca 1200 maintenant «à présent» (1re Continuation de Perceval, I, 178, 6554 ds T.-L.); b) 1538 dès maintenant «à partir de ce moment» (EST., s.v. jam); c) 1572 maintenant que «à présent que» (AMYOT, Les Œuvres morales et meslées de Plutarque, Demandes des choses romaines, t. 2, p. 464); 3. 1230 «il n'y a qu'un instant» (Gaidon, 129 ds T.-L.). Du lat. manu tenendo (gérondif de manu tenere, v. maintenir) «pendant que l'on tient quelque chose dans la main», d'où «rapidité du geste ou possibilité» puis «promptitude temporelle» ou, plus vraisemblablement, «proximité locale extrême» puis «proximité temporelle», ces développements sém. aboutissant à la notion d'«aussitôt» (cf. a. fr. manois, demanois, les expr. main à main, mainnemain, de main à main, tout à main, de la main, fr. mod. en un tour de main, qui expriment l'idée de promptitude). Voir J.BLASS, Der Ausdruck der zeitlichen Unmittelbarkeit ds Romanica Helvetica, t.68, 1960, pp. 67-69. Fréq. abs. littér.:30388. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 24622, b) 46686; XXe s.: a) 55370, b) 49911. Bbg. ANTOINE (G.). La Coordination en fr. Paris, 1959, t. 1, p. 679, 687. — BENVENISTE (É.). Le Lang. et l'exp. hum. Diogène. 1965, n°51, pp.3-13. — IMBS (P.). L'Empl. des temps verbaux en fr. mod. Paris, 1960, pp.175-177. — KLUM (A.). Verbe et adv. Stockholm, Uppsala, 1961, pp.86-101, 116-117.— MARTIN (R.). Temps et aspect. Paris, 1971, pp.256-257. — MOIGNET (G.). Systématique de la lang. fr. Paris, 1981, §344-347. — NEF (F.). Maintenant ... Colloque du Centre d'Analyse Syntaxique de l'Université de Metz. 1978 : La Notion d'Aspect. Metz, 1980, pp.145-166. — VET (Co). Temps, aspects et adv. de temps en fr. contemp. Genève, 1980, p.87, 109.

maintenant [mɛ̃tnɑ̃] adv.
ÉTYM. V. 1135, de maintenant « aussitôt »; du p. prés. de maintenir.
1 (XIIe). Dans le temps actuel, au moment présent. Actuellement, aujourd'hui, ici (II.), moment (en ce), ores (vx), présent (à), présentement. || C'était d'abord…; c'est maintenant… (→ Aspirant, cit. 1). || Autrefois (cit. 3, 4 et 6) et maintenant. || Et maintenant ? (→ Force, cit. 25). || Maintenant plus que jamais… (→ Grenier, cit. 5). || C'est maintenant ou jamais. || « Nous autres civilisations (cit. 13), nous savons maintenant que nous sommes mortelles » (Valéry). || Maintenant encore… ( Toujours).
0.1 Il se disait : maintenant elle dort, maintenant elle est seule, son âme est entrouverte, maintenant elle est dans le monde, maintenant elle rit, maintenant elle se déshabille, elle fait sa prière, elle s'endort. Chaque heure lui devenant troublante et sacrée, comme ayant reçu l'essence de sa personne et les secrets de son intimité, il la respirait en tremblant ainsi qu'un mouchoir où elle aurait en le tenant dans sa main laissé un peu de son odeur.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 824.
1 Nous usons (…) de maintenant, qui remonte très haut dans le moyen âge : Supposons avec M. Rousseau, dit Grimm, que l'espèce humaine soit maintenant dans l'âge de vieillesse (Ste-Beuve, Lundis, VII, 321). L'adverbe embrasse ici une grande portion de la durée. Dans l'exemple suivant, cette durée est beaucoup plus limitée : Vous chantiez ? J'en suis fort aise : Eh bien ! dansez maintenant (La Fontaine, Fabl., I, 1).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 456.
Avec un passé, dans un récit : cf. G. Sand (Assécher, cit. 2; brouette, cit. 2); Flaubert (Illusion, cit. 26; inégal, cit. 10; inflexion, cit. 5); Zola (Fosse, cit. 7); France (Arbre, cit. 31); Proust (Bouche, cit. 21; casino, cit. 1; incruster, cit. 5); Loti (Aspect, cit. 29); Martin du Gard (Baigner, cit. 20; basculer, cit. 3); etc. Cette tournure était condamnée par les grammairiens classiques :
2 Maintenant « se dit du temps présent par rapport à celui qui parle, qui raconte » (Féraud). Ainsi l'abbé Prévost a eu tort d'écrire : « Elles renouvelèrent leurs éternelles complaintes sur les progrès du papisme; toujours le premier et maintenant l'unique sujet de leurs chagrins ». Il fallait dire et alors l'unique sujet. Condillac signale une « petite faute » dans une période de Bossuet : « Maintenant chassée… elle n'avait ni assez de vent ni assez de voiles pour favoriser sa fuite… ». Il fallait elle n'a (II, 204, Art d'écrire).
Brunot, Hist. de la langue franç., t. VI, p. 1919.
Ellipt. À partir du moment présent (avec un futur). || « C'est maintenant que nous allons être heureux » (→ Beau, cit. 114, Molière). || « Maintenant les Français auront son bel ouvrage traduit fidèlement » (cit. 1, Ronsard).
2 (XXe). En tête d'une phrase, pour marquer « un arrêt pour réflexion et réserve » (Damourette et Pichon), une pause où l'esprit, dépassant ce qui vient d'être dit, considère une possibilité nouvelle (→ Ceci dit). || Voilà ce que je vous conseille; maintenant, vous ferez ce que vous voudrez. || Maintenant, je ne garantis rien. || Maintenant, ce que je vous en dis… c'est votre affaire, non la mienne. || Maintenant le meurtrier aurait pu tarder… (→ 2. Lieu, cit. 17).
3 On sait qu'un homme et une femme se voient beaucoup. Maintenant sont-ils amants ? Qui sait ? (…)
A. Maurois, Climats, II, XII.
3 (Précédé d'une prép.). || De maintenant : d'à présent, du jour (→ Ancien, cit. 14, Molière).Pour maintenant.Dès (cit. 5) maintenant : dès à présent. Désormais. || À partir de maintenant (cf. D'ores et déjà).
4 (…) la corruption des mœurs de maintenant !
Molière, l'École des maris, I, 3.
5 Pour maintenant je conclus que deux choses nous sont évidentes (…)
Bossuet, Traité du libre arbitre, III.
4 Loc. conj. Maintenant que… : à présent que…; en ce moment où… (→ Astrologie, cit. 1; jaser, cit. 4).(Avec un passé). → Barrière, cit. 15, Loti; humain, cit. 7, Green; inexprimable, cit. 7, Daudet.
6 Maintenant que Paris, ses pavés et ses marbres,
Et sa brume et ses toits sont bien loin de mes yeux;
Maintenant que je suis sous les branches des arbres,
Et que je puis songer à la beauté des cieux (…)
Hugo, les Contemplations, IV, XV.
7 (…) allait-il en avoir des embêtements, maintenant qu'ils lui savaient des sous ! Il rentra au Château, désolé.
Zola, la Terre, IV, III.
8 Maintenant que. — Cette locution peut marquer, comme la précédente (une fois que) la postériorité, mais attire surtout l'attention sur l'état qui dure au moment où se produit l'action principale (…) Mais, si bien en rapport qu'elle soit avec le moment de la parole, cette locution peut se faire suivre d'un temps passé (…) « Maintenant qu'elle avait payé, elle lui dirait tout » Maupassant, La parure. — On notera que cette locution prend souvent une valeur causale : « Vigneron s'écoute un peu maintenant que le voilà dans l'aisance » Becque, Corbeaux, I, 9 (= car il est maintenant, etc.).
G. et R. Le Bidois, Syntaxe du français moderne, §1431.
CONTR. Autrefois (cit. 3, 4 et 6), hier, jadis, naguère. — Demain, tard (plus).
HOM. P. prés. du v. maintenir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • maintenant — Maintenant, In praesentia, In praesens tempus, In praesenti, Modo, Nunc, Olim a Manum tenendo. Qui enim alicuius manum tenet, vicinus adeo est, vt nulla mora praesto adesse possit. Je seray ci maintenant: perinde ac si dicas, Tam cito hic ero,… …   Thresor de la langue françoyse

  • maintenant — Maintenant. adv. de temps. A present, à certe heure, au temps où nous sommes. Autrefois on vivoit de la sorte, mais maintenant, &c. j ay achevé l ouvrage que vous m aviez ordonné, que voulez vous maintenant que je fasse? nous avons traité… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Maintenant — Porté notamment dans l Eure et Loir, devrait être une déformation de Maintenon, commune du même département (également nom de famille) …   Noms de famille

  • maintenant — (min te nan) adv. de temps 1°   À présent, dans le temps actuel. •   Tu te tais maintenant, et gardes le silence, CORN. Cinna, V, 1. •   [Alexandre] tourmenté par son ambition durant sa vie, et tourmenté maintenant dans les enfers, BOSSUET la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • maintenant — adv., à présent ; à cette heure ci ; actuellement, aujourd hui, de nos jours, à notre époque, en ce temps ci, à l heure actuelle : adan <alors> (Albanais 001), adé (Bogève), adè (Cordon 083, Morzine 081, Reyvroz 218) ; arâ (Lanslevillard),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MAINTENANT — adv. de temps À présent, à cette heure, aujourd hui, au temps où nous sommes. J ai achevé l ouvrage que vous m aviez demandé ; que voulez vous maintenant que je fasse ? Revenez, maintenant je ne puis vous recevoir. MAINTENANT QUE. loc.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MAINTENANT — adv. de temps à présent, à cette heure, aujourd’hui, au temps où nous sommes. J’ai achevé l’ouvrage que vous m’aviez demandé; que voulez vous maintenant que je fasse? Revenez, je ne puis vous recevoir maintenant. MAINTENANT QUE loc. conj. à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Maintenant — Présent Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • maintenant — adv. == at once, immediately. Alys. 5302 …   Oldest English Words

  • maintenant — Now …   Ballentine's law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.